Deux Savoie : le risque d'incendie au plus haut, la prudence demandée à chacun

Publié par La Rédaction Playlist Radio -

Les pompiers de France sont en alerte maximale.


A cause de la sécheresse nationale, les sols sont au plus secs, et la moindre étincelle peut déclencher un incendie qui se propagera très vite.

En cette mi-juin, le stress hydrique est au même niveau que pour une mi-juillet dans une année normale.

Si le sud de la France est traditionnellement le théâtre d’incendies très spectaculaires, les Deux Savoie ne sont pas épargnées.

L'augmentation globale des températures augmente mathématiquement les risques.

Et à cause du relief, l’intervention des pompiers est plus compliquée qu’en plaine.

Le commandant Bernard Gay est pompier en Haute-Savoie. Il est le référent départemental en matière de feux de forêts et d’espaces naturels.

Il appelle chacun à la plus grande prudence pour ne pas déclencher d’incendie.

Neuf phénomènes sur dix sont causés par l’homme.


ITA Bernard Gay 2 – Risque incendie fortes chaleurs (39’’)



Les pompiers appellent à la plus grande prudence : ne jetez pas votre mégot n’importe où, ne faites pas de barbecue en pleine nature.

Les incendies en Haute-Savoie n’ont pas la même ampleur que dans le sud, mais ils présentent une difficulté supplémentaire : celle du relief. Les sites sont moins facilement accessibles.

Le commandant Bernard Gay explique également les conséquences à long terme de ces incendies.


ITA Bernard Gay 1 – Risque incendie fortes chaleurs (42’’)


En Haute-Savoie, 330 pompiers sont habilités à intervenir sur des incendies de forêts.

Ils sont parfois épaulés d’hélicoptères.

Le risque d'incendie est au maximum quand trois conditions sont réunies, appelées les "trois 30" : des températures de plus de 30 degrés, un vent à plus de 30 km/h et une hygrométrie à moins de 30%.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles