Deux Savoie : plus d'un millier d'enseignants dans la rue pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire

Publié par La Rédaction Playlist Radio -

Les enseignants des Deux Savoie ont répondu à l’appel de leurs syndicats, hier.

Ils étaient plus d’un millier, à Annecy et Chambéry, à manifester pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Les annonces se font la veille au soir, dans la presse et les protocoles ne sont pas adaptés à la réalité du terrain.

Enfin, les enseignants doivent gérer cette crise en faisant face à un manque criant de moyens humains et matériels : pas de masque distribué, pas de purificateur d’air ou de capteur de CO2, et encore moins de remplaçant pour palier les absences des professeurs absents.

Selon les syndicats, 75 % des enseignants de primaire et 62 % des collèges et lycées ont fait grève. C’était deux fois moins selon le ministère.

Simone, professeure à Cran-Gevrier, a participé au cortège annécien. C'était la première fois qu'elle faisait grève.

ITA Simone enseignante 2 – Manif enseignant protocole école (36’’)

Depuis la rentrée de janvier, quatre protocoles différents ont été appliqués.

Ces règles sont lourdes pour les équipes, comme en témoigne Yannick. Elle est la directrice de l’école primaire de Thyez, dans la vallée de l’Arve, où sont scolarisés 440 élèves.

Elle était dans la manifestation à Annecy.

ITA Yannick directrice 1 – Manif enseignant protocole école (41’’)

Yannick s’estime chanceuse : elle n’a que son poste de directrice à assurer. Mais la plupart de ses collègues sont en même temps enseignant, et doivent se débrouiller comme ils peuvent pour continuer de s’occuper de leurs élèves.

Si les enseignants étaient majoritaires dans les cortèges, il y avait également des parents d'élèves venus leur apporter leur soutien.

Cette journée de mobilisation a également été suivie par les assistants maternelle, qui eux aussi ont dénoncé des protocoles complètement déconnectés de la réalité.

Suite à cette journée de mobilisation massive, les syndicats d’enseignants ont été reçus par le Premier ministre, Jean Castex, en fin de journée.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles