Haute-Savoie : un nouveau dispositif pour lutter contre les violences intrafamiliales

Publié par La Rédaction Playlist Radio -
© Radio Mont-Blanc

Le conseil départemental de Haute-Savoie annonce le lancement d’une campagne de prévention contre les violences intrafamiliales.


Lundi 25 juillet, en présence des forces de l’ordre, d’associations d’aides aux victimes et du directeur de cabinet du préfet (qui assure l’intérim en attendant l’arrivée du nouveau préfet), Martial Saddier, le président du département, a annoncé le début d’une action de prévention contre les violences intrafamiliales.

Plus de 300 000 sacs à pharmacie sur lesquels sont imprimés des “violentomètres” seront distribués d’ici au mois de novembre 2022 dans l’ensemble de la Haute-Savoie.

Des phrases simples sont inscrites en fonction du niveau de violences indiqués en vert, jaune, orange et rouge pour les cas les plus graves. Cela va de la moquerie en public et de la manipulation, jusqu’à la menace de mort et aux agressions sexuelles.

Selon Joséphine Kudin, déléguée départementale en Haute-Savoie aux droits des femmes et à l’égalité, il faut avoir à l’esprit les différentes natures des violences exercées.


ITG Joséphine Kudin 1- Violences conjugales préfecture (34”)


Le conseil départemental soutient les policiers en menant cette campagne et en finançant, de par son pôle social, ces mesures de prévention.

Des sessions de formation sont organisées pour les médecins généralistes et l’ensemble du corps médical afin de détecter les signes de violences intrafamiliales comme un mal de dos, un mauvais sommeil, ou des bleus sur le corps.

Martial Saddier, président du département de la Haute-Savoie, rappelle qu’avec la crise sanitaire, les violences ont augmenté en France, mais aussi au sein du département.


ITG Martial Saddier 2- Violences conjugales préfecture (27”)


En France, les violences intrafamiliales ont augmenté de 34% durant le confinement. En Haute-Savoie, l’augmentation durant la même période a été d’environ 20%.

En terme de nombre d’agressions, lors des six premiers mois de l'année 2022, 782 plaintes pour violences conjugales ont été répertoriées par la gendarmerie du département dont 85% de la part de femmes. Durant les six premiers mois de cette année 2022, le nombre de femmes accueillies par des associations d’aides aux victimes a augmenté par rapport à la même période en 2021.


Les forces de l’ordre participent également à cette action de prévention. Elles sont formées afin de pouvoir détecter ces cas. Six sessions ont été organisées en 2022 pour les policiers et gendarmes du département de la Haute-Savoie.

Cette fonction est rentrée dans les mœurs du métier selon Amélie Tordo, adjudante cheffe de la maison des protections de famille de Haute-Savoie.


ITG Amélie Tordo 3 - Violences conjugales préfecture (40”)


Ces partenaires sont notamment les médecins généralistes, les urgences, la police, la gendarmerie et les associations concernées. Ce système vient en parallèle d’un autre dispositif national. Quand une victime se rend à la pharmacie, elle peut demander un “Masque 19”. Ce code alerte le pharmacien sur le fait que la personne est victime de violences conjugales. Il peut prévenir les gendarmes de cette situation par téléphone.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles