Marignier : Bosch se diversifie et lance son programme d'accompagnement pour les startups

Publié par La Rédaction Playlist Radio -
© Bosch

L’usine Bosch de Marignier se diversifie.


Elle a lancé Alp’solu, un programme d’accompagnement pour les start up qui auraient des besoins d’industrialisation de leurs produits.

Son premier client est assez connu dans la région : il s’agit de MoonBikes, le scooter des neiges électrique. Une entreprise iséroise lui a également confié la production de son radiateur intelligent.

Pour Bosch Marignier, il était indispensable de trouver des nouveaux débouchés dans un contexte économique très incertain.

François Petit est le responsable démarche diversification pour l’entreprise.


ITA François Petit 1 – Alp indus Days Bosch Marignier (36’’)


Pour faire la promotion de ce nouveau programme, l’usine Bosch de Marignier a organisé, fin octobre, un séminaire en présence d’une trentaine de startups venues de toute la France.

L’occasion d’aborder plusieurs thématiques, comme les process d’industrialisation, la phase d’étude et le montagne financier.

L'occasion également pour Bosch de démontrer son savoir-faire à des partenaires souvent peu habitués aux codes de l'industrie, comme l'explique François Petit.



ITA François Petit 2 – Alp’indus Days Bosch Marignier (37’’)


Parmi la trentaine de startups présentes fin octobre à Marignier, il y avait Rebirth.

Basée en Bretagne et en région parisienne, elle cherche à produire un Solex électrique.

Si elle a fait tout ce chemin jusqu’à la vallée de l’Arve, c’est parce que la marque Bosch jouit d’une solide réputation.

Emilie Rambonona est la directrice générale déléguée du groupe Rebirth.


ITA Emilie Rambonona 3 – Alp’indus Days Bosch Marignier (33’’)


La société Rebirth a été l’une des lauréate du premier concours Alp’Indus Day. Comme les deux autres (Izy-foil et Moise), elle bénéficiera d’un accompagnement personnalisé.

D’autres Alp’Indus Days auront lieu à l’avenir à l’usine Bosch de Marignier.

Pour la prochaine, François Petit aimerait viser les industriels déjà bien installés et qui auraient des besoins en sous-traitance.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles