Pays de Savoie : après un nouvel été compliqué, l'apiculture est menacée

Publié par La Rédaction Playlist Radio -
© Radio Mont-Blanc

La liste des conséquences de la sécheresse ne finit pas de s'allonger.

Les apiculteurs aussi ont passé un été compliqué.

A cause de la sécheresse, les plantes et fleurs ne se sont pas développées correctement, et les abeilles ont eu du mal à trouver de quoi se sustenter, encore moins produire du miel.

Dans les années 80, une ruche sédentaire en Haute-Savoie produisait 30 kilos de miel par an. Aujourd'hui, ce volume a été divisé par trois.

Ce faible rendement menace le métier en lui-même.

Pierre Tomas Bouil
est le président du syndicat des apiculteurs de Haute-Savoie.

ITG Pierre Tomas Bouil 1 - Apiculteur sécheresse (31”)

Plusieurs aspects expliquent cette difficulté à maintenir une activité rentable pour les apiculteurs.

D'habitude, quand la production de miel est suffisante, les abeilles se nourrissent de ce nectar.

Cette année, les apiculteurs ont dû les nourrir avec des produits sucrés, qui représentent un surcoût.

C'est ce qu'explique Pierre Tomas Bouil.

ITG Pierre Tomas Bouil 3 - Apiculteur sécheresse (28”)

Pour tenter de s’en sortir, de nombreux apiculteurs ne comptent plus uniquement sur le miel.

Ils utilisent notamment la cire de ruches pour créer des produits dérivés.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles