Pays du Mont-Blanc : Eric Fournier milite en faveur d'une montagne libre

Publié par La Rédaction Playlist Radio - -
© Radio Mont-Blanc

«La montagne doit rester un espace de liberté face à la tentation du tout sécuritaire»


C’est le titre de la tribune publiée ce dimanche 21 août 2022 dans le journal Le Monde, et cosignée par le maire de Chamonix Éric Fournier ainsi que plusieurs personnalités et professionnels de la haute montagne, tels que la Compagnie des guides de Chamonix, la Fédération française des clubs alpins français (FFCAM) et le Groupe militaire de haute montagne (GMHM).

Réponse au communiqué de Jean-Marc Peillex

Cette tribune commune et publique fait suite au communiqué qui avait été publié début août par le maire de Saint-Gervais-les-Bains Jean-Marc Peillex, dont la commune se trouve sur la voie normale du mont Blanc. Après de nombreux éboulements dans le massif et face au alpinistes qui poursuivaient leurs ascensions au mépris de la dangerosité de la situation, Jean-Marc Peillex évoquait d’un ton plus ou moins ironique l’éventualité pour les alpinistes de «verser une caution de 15.000 €, somme qui correspond au coût moyen d’un secours (10.000 €) et aux frais de sépulture de la victime (5.000 €)».

Selon les signataires de la tribune «L’émotion légitime suscitée par de tragiques accidents inhérents à la pratique de la haute montagne a pu nourrir ces dernières semaines la tentation d’une réglementation plus coercitive de l’alpinisme, de l’instauration d’un « permis d’ascension », voire d’une « caution » pour bénéficier des secours en montagne mais ils appellent «collectivement à faire le choix de la responsabilité, de l’humilité et de la liberté».

Ni caution ni sanction ni autorisation, mais prévention, transmission et responsabilisation” clament d’une même voix les signataires de la tribune.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles